QUI SUIS-JE ?

Valentine GEORG, c’est qui ?

Les parents que j’ai choisi

Très jeune, j’entendais déjà parler d’énergie autour de moi. C’est un terme qui, quelque part, a fait partie de ma vie tôt. J’ai donc toujours su qu’il y avait des forces subtiles qui pouvaient avoir une incidence sur nos corps. Notamment l’énergie des sources d’eaux souterraines qui pouvaient impacter le sommeil et à force, l’état de santé d’une personne. J’ai effectivement été élevé par un papa aux talents de sourcier et par une maman qui révélera les siens un peu plus tard.

Ma vérité

En plus de l’impact des sources d’eau, il m’a toujours semblé évident que les douleurs et les pathologies sont occasionnées par des causes d’abord psychiques. Pour moi, l’être humain est à prendre dans son entièreté (corps-esprit). J’ai toujours considéré le corps physique comme un messager : quelque chose s’active dans l’émotionnel de manière inconsciente, et cela, à force de répétitions, fini par s’impacter physiquement. On somatise.

Mes premiers pas

Mon premier patient a été : moi. Je suis, depuis plusieurs années, passionnée par les mécanismes de l’être humain et j’aime appliquer mes découvertes sur moi-même. Étant hyper curieuse, je lis énormément et je réfléchis beaucoup.

Chercher à comprendre, me questionner, me remettre en question, grandir et avancer sont des verbes que je connais bien. De plus, il m’est arrivé, à plusieurs reprises, de me sortir délibérément de ma zone de confort sur plusieurs aspects de ma vie par curiosité, pour voir mes réactions… et surtout pour continuer ma route vers plus de conscience et de compréhension.
Ce n’est pas toujours évident, mais je m’accroche à une phrase que j’aime beaucoup : « tremble mais avance ! » Elle résume assez simplement les choses : oui, nous sommes parfois pétrifié, mais la peur ne doit pas nous faire stagner.

Mon changement !

Toute fin annonce un début, rien ne se perd, tout se transforme. Un peu avant mes 30 ans, j’ai décidé de reprendre mon pouvoir personnel en m’offrant l’opportunité de faire ce qui a du sens pour moi.
C’est pourquoi j’ai quitté mon ancien emploi dans la communication, j’ai changé de cap et d’univers pour me former aux métiers de l’énergétique, du magnétisme et de la transmutation des mémoires cellulaires à Strasbourg.
J’ai pu, bien entendu, tester en amont et valider sur moi, les techniques que je vous propose à présent.

Je m’élance sur les sentiers

L’une de mes aspirations profondes est d’apporter ma pierre à l’édifice en aidant ce monde à être plus serein. Je souhaite simplement oeuvrer à mon niveau, un peu comme le colibri.
Cependant, il a fallu que je m’aide d’abord  moi-même avant de pouvoir le faire pour les autres. J’ai dû sortir pas mal de croyances limitantes de mon sac à dos , avant d’avoir le courage d’Être, d’exister et de me lancer dans une nouvelle aventure professionnelle. Par effet boule de neige, cela m’a également permis de sortir de mes vieux schémas. J’ai laissé mon armure au placard et déposé les armes. Non, la vie n’est pas un combat.

Un travail sur Soi dure toute une vie, car chaque jour est un enseignement, mais la légèreté qui s’acquiert au fil du temps est un véritable cadeau. On vit des petits bonheurs quand on remarque que nous sommes en alignement avec la vie (ou que la vie est en alignement avec nous-mêmes).

… et vous emmène avec moi !

Dès à présent, je peux vous aider à en faire de même dans un cadre d’écoute et de bienveillance. Ensemble nous pouvons comprendre vos mécanismes, vous aider à vous pardonner, vous aimer, vous écouter et faire ce qui est juste pour vous. Aussi, je peux vous aider à engager une réparation de votre corps physique, le comprendre et déchiffrer ses messages.

Un peu comme la Vaiana des Vosges

Et pour finir, vous l’avez peut-être remarqué… je suis une fille de la forêt, une amoureuse inconditionnelle de la nature et de la montagne. J’ai une grande admiration et un très profond respect pour ces éléments. La beauté de la montagne m’émerveille et sa dangerosité m’apprend l’humilité.
Sans leur contact régulier, c’est comme si on me privait de mon oxygène. Je suffoque, je n’ai plus d’air et je suis malheureuse.
J’ai toujours voulu inclure cette partie très importante dans mon travail, mais j’ignorais comment. Aujourd’hui, il est évident que mon identité graphique et que mes exemples s’illustrent au travers de la nature. D’ailleurs, ce fut un heureux hasard que tout colle aussi bien ensemble.

Sur cette page, ne figure que des photos que j’ai prise lors de mon voyage en 2015. Annapurna| Himalaya| Népal